RSS

Archives Mensuelles: août 2011

Mes dernières trouvailles

Petit pot en laiton avec poignées avec un plan de thym pour mettre sur mon étagère dans ma cuisine. De quoi agrémenter mes plats.

Livres de cuisine pour ma collection. Encore de bonnes choses à réaliser, pas bon pour les kilos ça.

 

 
1 commentaire

Publié par le 28 août 2011 dans Mes trouvailles en brocante

 

Ca devient bon

Un aperçu de l’avancée de ma broderie portrait de mon neveu

A cette allure, elle sera finie à temps.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2011 dans Mes broderies

 

De quoi se faire plaisir

Lundi 15 août j’ai vu ma soeur et cerise sur le gâteau elle m’a apporté de la laine.

Pelotes de 200 gr pas entamées

Un peu de tout et il en manque encore la moitié.

J’ai de quoi tricoter. Pour la peine vais lui faire un gilet irlandais.

Comme il y avait du vert j’en ai profité pour faire des grannys pour Val qui aime cette couleur.

Les soirées hivernales vont être productives avec tout ça.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2011 dans Divers

 

Samedi productif

Une belle journée en vue: soleil, chaleur et brocante.

J’ai trouvé un ensemble raclette, gril, fondue. C’est Domithilde qui va être contente.

Neuf et pas cher en plus, 8€ et encore emballé.

Et un sac de plus pour 50 centimes, ça vaut pas le coup de s’en priver à ce prix.

Et pour le mari et le beau-frère, chacun une paire de baskets jamais portée à 4€.

Au moins je n’y ai pas été pour rien.

Vais profiter du bon et beau temps pour squatter ma chaise longue cet après-midi avec crochet et bouquin. En espérant que ça se maintienne.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2011 dans Mes trouvailles en brocante

 

Quel heureux mélange

Chouette une bonne courgette du jardin. Merci Sylvie.

Que faire avec?

Un petit tour dans le frigo pour voir ce qu’il recèle.

Fromage de chèvre

Saumon fumé

Oeufs

Pâte feuilletée et crème

Avant cuisson

La quiche à la sortie du four. Un essai qui s’est révélé délicieux

Recette:

Couper la courgette en fines rondelles et la faire revenir dans de l’huile, saler et poivrer.

Mettre la pâte feuilletée dans une tourtière, ajouter les courgettes. Parsemer de lanières de saumon fumé et de rondelles de fromage de chèvre. Mélanger 4 oeufs avec 20 cl de crème, saler, poivrer et verser sur les courgettes. Mettre au four préchauffé à 180° (th 6) pendant 30 minutes.

Puis déguster

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2011 dans Dans la cuisine

 

Dans ma boîte aux lettres

Ce matin en ouvrant ma boîte aux lettres, un parfum est venu me titiller les narines.

Mon amie la factrice m’avait déposé un sac de poires fraîchement cueillies.

Subito presto j’ai fait un moelleux.

Comme je suis dans un jour de bonté, je vous mets la recette

Préchauffer le four th 6.

Mettre dans un récipient 100 gr de farine, 70 gr de sucre, 80 gr de beurre, 2 sachets de sucre vanillé, 3 oeufs, 3 c à s de lait et 11 sachet de levure chimiqueTout mélanger au fouet. Ajouter l’équivalent d’1 kg de poires épluchées et coupées en morceaux grossiers. Mettre dans un moule à tarte garni d’un papier sulfurisé et enfourner pendant 30 à 35 minutes.

Se mange tiède ou froid.

On peut faire pareil avec des pommes avec si on veut une pincée de cannelle et/ou 40 gr de raisins secs.

Maintenant, il ne me reste qu’à déguster avec un bon café.

 
2 Commentaires

Publié par le 11 août 2011 dans Dans la cuisine, Dans ma BAL

 

Faut en profiter !

Le soleil a daigné se montrer aujourd’hui, ce n’est pas trop tôt.

Hélas ça ne va pas durer.

On en a profité pour aller faire un petit tour dans notre campagne et vérifier la maturité des prunes. Les confitures, tartes et clafoutis ne sont pas encore pour tout de suite. Il leur manque un peu de chaleur pour être au top.

La clairière

Un petit coin de paradis

Quelle hauteur !

De drôles de fleurs

Promenade bien agréable avec en plus cueillette de champignons pour Monsieur et lecture pour Madame.

Que demander de plus !


 
Poster un commentaire

Publié par le 10 août 2011 dans Divers

 

De l’utile à l’agréable.

Ce matin, Bandit, le bichon, a accompagné son maître en promenade au bois.

Promenade fructueuse: 1kg 200 de cèpes de bordeaux et bolets.

Et la saison ne fait que commencer.

De quoi se régaler. Une purée aux champignons ce midi et comme il y en a encore, une bonne omelette pour ce soir.

Pour bien finir la journée, brocante.

Et un âne de plus pour ma collection. Celui-ci est animé; il chante et « danse ».

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 août 2011 dans Divers

 

Ma réserve littéraire

Un petit tour à la bibliothèque s’imposait. Plus de livres en attente et fermeture pour congés annuels  à partir de ce samedi et ce pour un mois. Le plein était nécessaire.

Après une longue vie et soixante ans de mariage, la santé chancelante et la mémoire qui flanche, Ella et John savent que leurs jours d’autonomie sont comptés. Si John ne se souvient plus nécessairement si on est mardi ou jeudi, il peut encore conduire. Ella le « kidnappe » donc, avec une seule idée en tête: partir une dernière fois à l’aventure. C’est le début d’un périple extraordinaire…

Mark Swayze a onze ans. Par hasard, il assiste au suicide d’un avocat de la mafia et recueille ses dernières confidences. Mark sait maintenant où se trouve le corps du sénateur Boyette que toutes les polices recherchent pour un procès retentissant contre la mafia. Très vite, la justice harcèle Mark pour connaître son secret. S’il parle, c’est la mafia qui se vengera. Coincé, Mark choisit de se taire et va demander l’aide d’une avocate, Reggie Love.

Bientôt c’est leur vie à tous les deux qui est menacée…

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au coeur de l’histoire du XXème siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début du siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’évènements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

Dans le Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l’habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l’une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l’énigme d’une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s’y recueillir? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale? S’égarant dans les entrailles d’une terrifiante cité souterraine, s’enfonçant dans les coulisses d’un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina, réveillent les protagonistes d’une tragédie vieille de plusieurs décennies…

Qui est cette » jolie dame parfumée de la ville » qui fait brusquement irruption dans la ferme du Loiret où le petit Alphonse est élevé par de modestes paysans? Quelle est cette femme charmante et vive, mais presque toujours absente du domicile parisien où l’adolescent habite avec sa grand-mère, et qui n’apparaît que furtivement au bras d' »oncles » toujours nouveaux? Imprévisible, à la fois proche et lointaine, elle ne fera pourtant jamais défaut à Alphonse; mais jamais , non plus, la mère et le fils ne parviendront à se parler vraiment… Avec son regard acide, son invention verbale, sa mélancolie aussi, Alphonse Bouvard évoque le monde disparu de sa jeunesse. Au fil du récit, il laisse s’exprimer une émotion de plus en plus forte.

Garance, Simon, Lola et Vincent sont frères et soeurs unis par les souvenirs et par le coeur. Ils se retrouvent tous les quatre à l’occasion d’un mariage qui s’annonce particulièrement ennuyeux. Sur un coup de tête, ils décident de s’éclipser et de prendre le chemin des écoliers pour quelques heures. Le temps de voler de rares instants de bonheur à la vie…

Un livre drôle et pudique, au style léger, direct, d’une séduisante simplicité.

De quoi se nourrir après de bonnes lectures

De quoi se faire plaisir avec tous les restes !

J’ai de quoi profiter du soleil quand il daignera se montrer.

 
3 Commentaires

Publié par le 5 août 2011 dans Mes lectures

 
 
%d blogueurs aiment cette page :